test

Quête de science, quête de sens et quête d'Orient.

TETRA, en résonance avec les 4 grands désirs qui animent l’être humain, propose 4 grands axes de pratiques,
d’études et de recherches, dont l’intention est d’intégrer les 4 consciences qui nous constituent :
conscience corporelle et énergétique – conscience rationnelle et scientifique – conscience intuitive et spirituelle – conscience affective et relationnelle.
En harmonie avec l’univers et avec la Source de tout ce qui vit, pense, aime et respire.

À


>>   Au sujet de cet évènement :

DATES : Les 6 et 7 octobre 2018 - Samedi 6/10 de 10 à 17h - dimanche 7/10 de 9h30 à 12h

LIEU: CENTRE LES SOURCES - Rue Kelle 48 à 1200 Bruxelles

Premier module de la formation "Apprentissages de l'Âme du monde" avec Mohammed TALEB

QUEL TAO POUR LA PHYSIQUE ? QUEL SOUFISME POUR LA COSMOLOGIE , QUELLE ALCHIMIE POUR LA PSYCHOLOGIE ?

Encore aujourd'hui, les Occidentaux ont une représentation de la Nature, et de la réalité qui remonte au 19ème siècle, quand la science avait la prétention – en discréditant l'imaginaire, l’intuition, le sacré - d'expliquer la totalité de l'existence. Pour elle, tout pouvait être mis en équation. Ce qui n'était pas quantifiable n'avait pas droit de cité ! Heureusement, la science a largement dépassé, à partir des années 1910-1930, ce modèle réductionniste de la connaissance, même si nous devons constater que la société occidentale n’a pas intégré le renouvellement philosophique qui s'est opéré. C'est dans ce contexte qu'il faut comprendre l'émergence de nouveaux paradigmes scientifiques. Or, étonnamment, de nombreux scientifiques ont fréquenté les diverses voies de l’Orient (bouddhisme, hindouisme, islam soufi, chamanisme ou taoïsme) pour élaborer ces nouvelles vues du monde. Niels Bohr, Werner Heisenberg, Erwin Schrödinger, David Bohm, Fritjof Capra, Trinh Xuan Thuan, Francisco Varela, etc., vont puiser – sur des registres différents (métaphorique, conceptuel, logique, éthique ou philosophique) – dans les patrimoines de l’Orient. Face au réductionnisme, ces chercheurs privilégient une lecture du monde qui sera qualifiée, dans les années 1960 et 1970, de « complexe », de « systémique », d’« écologique » ou encore d’« holistique ». Nous ferons le point sur ces chemins d'Orient de la science contemporaine.

BON À SAVOIR
Un prix préférentiel en prévente est octroyé pour toute réservation faite avant le 9/9/2018


Votre Intervenant

  TALEB Mohammed

nom de l intervenant

Philosophe algérien, conférencier et écrivain, Mohammed TALEB est formateur en écopsychologie et en Éducation relative à l’Environnement. Il s'est formé dans cette dernière discipline à l'Université du Québec à Montréal. Il préside l'association de philosophie Le singulier universel au sein de laquelle il anime le projet de l'Université de l'Âme du monde. Depuis de nombreuses années, il travaille sur les interactions entre spiritualité, écologie, critique sociale, dialogue interculturel et nouveaux paradigmes scientifiques. Il est le responsable de l'Unité de recherche « Écologie, Éducation relative à l'Environnement et Ecodéveloppement » au sein de l'Institut Frantz Fanon, basé à Bruxelles. Il a publié récemment Arpenter les chemins de l'Ecopsychologie (Arma Artis, 2017), Éloge de l’Âme du monde (Entrelacs, 2015), Theodore Roszak pour une écopsychologie libératrice (Le Passager clandestin, 2015), Nature vivante et Âme pacifiée(Arma Artis, 2014) et L'écologie vue du Sud. Pour un anticapitalisme éthique, culturel et spirituel (Sang de la Terre, 2014).